Emailing : améliorer son taux d’ouverture n’est pas tout

Il est parfois tentant de travailler l’objet du message pour le rendre le plus original possible en interloquant un peu le destinataire avec quelques mots mystérieux. Cette technique bien connue de l’objet « poétique » a certes fait ses preuves mais gare au retour de bâton ! Petit retour d’expérience de Message Business sur ses propres campagnes que nous pouvons donc partager sans crainte ! Ce matin nous lançons une invitation pour participer à un Webinaire et faisons un test sur 2 objets différents :
  • Informatif :  « Invitation à une E-Conférence le 5/7″
  • Poétique : « Bien installé derrière votre écran… « 
Voici le résultat des courses :
Objets Ouverture Clic Reactivité desabo
Invitation à une E-Conférence le 5/7 20,50% 1,0% 4,88% 0,37%
Bien installé derrière votre écran… 25,20% 0,9% 3,57% 0,55%
L’objet poétique fonctionnerait effectivement beaucoup mieux mais il ne faut pas arrêter là l’analyse. La contribution en clic (et donc en trafic vers l’organisateur de l’événement) est par contre légèrement favorable pour l’objet informatif. Pire l’objet poétique a généré plus de clics sur le lien de désabonnement. Interloquer c’est bien, séduire durablement c’est mieux et n’est pas Verlaine qui veut 🙂