Emailing : 5 articles à ne pas louper

Sur les réseaux sociaux, les blogs, les forums, l'Emailing est plus que jamais un sujet d'actualité et demeure la clef de voûte de la stratégie digitale des marketers. Quelles en sont les évolutions?  Quels enjeux pour les professionnels ?

Cette semaine, Message Business sélectionne pour vous 5 articles répondant à ces questions.

1 Le top 5 des webmails préférés des Français

Selon la dernière étude de Médiamétrie/Netratings, les Français consacreraient mensuellement 2 heures et 20 minutes à la consultation de leurs emails à travers un logiciel de messagerie.

Les résultats ont révélé, avec plus ou moins de surprise, que le webmail Hotmail, devenu Outlook, n'était plus le service préféré des Français qui lui préfèrent désormais une autre messagerie.

  1. Le service le détrônant aujourd'hui n'est autre qu'Orange. En novembre 2013, les utilisateurs ont passé en moyenne 1h57 sur la messagerie dont le taux de couverture s'élève à 26.8%.
  2. Sur la deuxième marche du podium, Outlook dont le taux de couverture active (19.3%) ne cesse de décroître d'année en année.
  3. Gmail vient talonner le descendant de Hotmail et atteste d'une couverture active de 18.6%.
  4. Au pied du podium, SFR qui observe depuis 2010 une progression continue en termes de couverture (11.2%).
  5. Yahoo clôt ce top 5 avec 5.185 millions de visiteurs uniques en novembre 2013 et un taux de couverture équivalant à celui de SFR.

7 mythes ancrés dans l'esprit de l'email marketer

Publié sur notre blog, cet article reprenait l’infographie de l’agence Alchemy Worx qui énumérait 7 mythes bien enracinés dans l’esprit des marketers.

Les plus communs : le fait de croire que les consommateurs reçoivent en grande partie des emails de marques de confiance, que le meilleur moment pour envoyer des emails est le jeudi à 15h ou encore qu’il faille arrêter d’envoyer des emails aux inactifs au bout de 6 mois.

3 L'Emailing : un outil de pull marketing 40 fois plus puissant que les médias sociaux

Loin est le temps où la mort de l'email était annoncée. Une étude du cabinet de conseil McKinsey & Company démontre que l'emailing est un moyen de captation de la clientèle 40 fois plus puissant que les médias sociaux, pourtant plébiscités par les marques.

L'explication se trouve dans l'observation des habitudes des consommateurs : un usage quotidien de leur boîte mail et des achats après réception d'un message électronique trois fois plus nombreux que sur Facebook ou Twitter. Le montant de ces achats serait également plus élevé de 17%.

L'Emailing a donc encore pleinement sa place dans une stratégie de communication multicanale et joue un rôle non négligeable dans sa réussite.

4 L'Email reste le meilleur canal pour le ROI selon 67% des marketers

La dernière étude de  Salesforce met en avant deux points fondamentaux :

  • D'abord, près de 7 marketers sur 10 affirment que l'email est au cœur de leur business
  • Le même nombre de professionnels du marketing considère que son usage est la meilleure façon d'améliorer leur retour sur investissement.

Par ailleurs, et selon la même étude, plus de la moitié d'entre eux projettent d'augmenter le nombre d'emails envoyés en 2014.

Pourquoi un tel engouement vous demandez-vous? Parce que l'email est une rocade au bruit généré par les médias sociaux où il est de plus en plus difficile pour les marques d'être visibles et de faire valoir leur contenu parmi un océan d'informations.

L'emailing permet donc de contrebalancer l'usage d'autres canaux dans le cadre d'une stratégie multi voire omnicanale.

5 L'Emailing comme principale source de trafic des sites marchands

L'Emailing serait la première source de trafic vers les principaux sites marchands d'habillement (21%) juste devant les moteurs de recherches (20%) et la publicité en ligne (4%) selon la 11ème édition du baromètre JDN/Kantar Media Compete France.

A l'aune des articles précédemment évoqués, il va s'en dire que les marketers pourront bel et bien compter sur l'Emailing en 2014 pour une relation plus étroite avec les consommateurs et un discours de marque mieux maîtrisé.