Email Marketing B2B & B2C 2013 avec le SNCD : cerner les attentes des destinataires de vos emailings

La semaine dernière, Message Business a eu le plaisir d’accueillir la commission E-marketing du Syndicat National de la Communication Directe (SNCD) pour la première restitution des éditions 2013 de l’EMA (Email Marketing Attitude)  EMA B2C et EMA B2B.Ces deux études mettent en exergue les attitudes et attentes des professionnels et des particuliers face à la réception d’emails. Menées depuis plusieurs années, ces études sont particulièrement utiles pour la réussite de vos campagnes car elles donnent le point de vue du destinataire ! Nous partageons avec vous quelques points-clés. Emailing : la clef de la réussite en deux mots Premier point remarquable : personnalisation et  notoriété de l’émetteur sont les maîtres-mots d’un email perçu comme pertinent par les professionnels et les particuliers. La personnalisation est un élément prépondérant qui décide les destinataires à ouvrir leurs messages. Dans cette optique, nous vous conseillons de travailler le ciblage de votre email afin qu’il corresponde au secteur d’activité ou aux loisirs de votre destinataire. Gardez en mémoire que la personnalisation ne repose pas uniquement sur la faculté que vous avez à appeler votre destinataire par son nom et son prénom mais à lui transmettre les informations dont il a besoin. Autre point saillant : en tant qu’émetteur, vous devez jouir d’une bonne  notoriété dans l’esprit du destinataire. D’où la nécessité de donner à votre message une forme que le destinataire sera à même de reconnaître et d’adapter votre fréquence de communication. En effet, la notoriété se construit à la collecte et au fur et à mesure des échanges avec votre destinataire. Le taux d’ouverture des différents messages envoyés en sera optimisé sur le long terme. Consultation des emails : quel terminal pour quelle tranche horaire ? Autre point remarquable des études, chez les professionnels, l’usage du smartphone pour la consultation des emails devient habituel sur la tranche horaire 7h-9h : on peut imaginer qu’ils procèdent à une première sélection des messages électroniques qu’ils liront ensuite tout au long de la journée sur leur PC. Chez les particuliers, la tablette est identifiée comme l’un des outils privilégiés pour surfer sur le web et consulter les mails durant la tranche horaire 18h-22h. Réseaux sociaux, email et trafic Web to Store : l’évolution du partage En filigrane, il apparaît que l’usage des réseaux sociaux chez les particuliers cultive leur esprit de partage et fait germer en eux un réflexe profitable aux autres canaux de communication. Ainsi, il n’est pas rare qu’ils transfèrent certains messages promotionnels à une partie ou à l’ensemble de leurs contacts. En ce sens, votre email peut être diffusé à grande échelle et toucher un public différent du destinataire originel. Il est donc important de travailler sa forme, à fortiori lorsque l’on prend conscience de son pouvoir : véritable déclencheur d’action, l’email conduit de plus en plus le destinataire à s’enquérir de l’offre du bien ou du service proposé dans un magasin. Encore difficilement mesurable techniquement, cette démarche, englobée sous le terme générique de web-to-store, démontre qu’il y a une continuité à mettre en œuvre entre une relation entretenue par le biais des supports numériques et la concrétisation de cette relation au niveau des points de vente physique. Démarche de vulgarisation au SNCD Afin de diffuser les enseignements des deux études, le SNCD a réalisé deux superbes infographies que nous publions aussi sur notre Blog. Infographie de l’Email Marketing Attitude B2C Infographie de l’Email Marketing Attitude B2B Vous pouvez également télécharger les communiqués de presse : Communique de Presse Email Marketing Attitude BtoB 2013 Communique de Presse Email Marketing Attitude B2C 2013